SNCF : les raisons de la grève

France 3

La grève SNCF marque le début du bras de fer entre les cheminots et le gouvernement. On fait le point sur les raisons de leur colère.

La grève du 22 mars avait déjà fortement perturbé le trafic. La mobilisation du 3 avril s'annonce encore plus forte avec toujours deux points de blocage : l'ouverture à la concurrence dès 2020 pour le TGV et le statut des cheminots. Lundi soir encore,  le président de la SNCF appelait à la concertation. Car pour lui, cette réforme est indispensable.

La fin de l'emploi à vie et de la retraite spécifique

"On a beaucoup tardé dans notre pays. Les Allemands ont fait cette réforme en 1991, a-t-il souligné sur le plateau du 20 heures. Mais il n'y a qu'une seule méthode, c'est d'abord regarder la réalité en face, c'est ensuite se mettre autour de la table et ensemble, construire des solutions." Le mois dernier, dans son projet de réforme de la SNCF, le gouvernement annonçait la fin du statut des cheminots pour les nouveaux embauchés. Autrement dit, la fin de l'emploi à vie et de la retraite spécifique. La ministre des Transports a déjà fait un geste en renonçant à faire adopter la concurrence du rail par ordonnance, mais qui reste insuffisant pour les cheminots. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne