SNCF : le coup de gueule de Christian Estrosi

France 2

Excédé par les retards à répétition des trains, le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur menace de faire appel à d'autres compagnies.

Des TER retardés, annulés : c'est le quotidien de bien des voyageurs dans le sud-est de la France. Chaque jour, près de 40 trains commandés par la région ne circuleraient pas. En négociations pour renouveler un contrat de dix ans avec la SNCF, Christian Estrosi vient de lâcher une petite bombe : il a décidé de rompre toute discussion avec la SNCF.

De nombreuses doléances

En prime, le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) refuse de payer la totalité de la note présentée par la SNCF pour l'année 2016 : 291 millions d'euros, une facture bien trop salée, selon un cabinet d'audit. Faut-il pour autant ouvrir le marché à la concurrence ? Les voyageurs rencontrés par France 2 sont partagés. Le constat en revanche ne fait pas débat : le réseau TER de la région souffre de problèmes chroniques. Une association recueille les doléances des usagers et elles sont nombreuses.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne