SNCF : l'état du réseau ferroviaire inquiète

France 3

Les contrôles du réseau ferroviaire ont été renforcés. Mais un rapport, dévoilé mercredi 21 aout, indique que certains travaux, qui ne sont pas effectués dans les temps, peuvent entraîner des accidents.

Fils électriques rongés par des rats, boulons desserrés, câbles défectueux... Un rapport confidentiel rendu public mercredi 21 août sur le réseau SNCF révèle des défaillances importantes et des délais trop importants de réparation. Dans la zone Atlantique, sur les 413 anomalies de signalisation, 30 n'ont pas été réparées et 80 traitées en retard. Plus inquiétant encore, certaines anomalies révélées par le gendarme du ferroviaire (EPSF) n'apparaissent pas dans les audits internes de la SNCF. Selon la CGT, ces défaillances s'expliquent par des baisses d'effectifs.

Hausse du budget maintenance

Des défauts d'entretien étaient déjà à l'origine des accidents de Brétigny-sur-Orge (Essonne) en 2013 et de Denguin (Pyrénées-Atlantiques) en 2014. La SNCF se défend et minimise les conclusions du rapport : "S'il y avait un problème de sécurité, l'EPSF pourrait arrêter un équipement ou une circulation." Mercredi matin, la ministre des Transports Élisabeth Borne a annoncé une hausse des investissements pour la maintenance du réseau : 3,6 milliards d'euros par an, soit 50% de plus qu'il y a dix ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne