SNCF : de grosses difficultés pour les voyageurs

Cette vidéo n'est plus disponible

La mobilisation contre les réformes du gouvernement est lourde de conséquences depuis ce jeudi 22 mars au matin en région parisienne. Sur certains axes, les usagers n'ont pas pu monter dans les rares trains qui circulaient.

Sur le quai des trains de banlieue ce jeudi 22 mars au matin, c'est l'émeute. Le train arrive en gare déjà bondé, et quand les portes se ferment finalement, de nombreux déçus restent à quai. "C'est le troisième train que j'attends, et à chaque fois, quand le train arrive, il est toujours rempli, donc on n'a pas possibilité d'arriver", se désole un usager. Certains attendent sur ce quai de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) depuis 5h ce matin. À l'intérieur de la gare, les agents distribuent des mots d'absence.

"C'est toujours la galère"

Pour ceux qui persévèrent, il y a une heure d'attente. Quand le train suivant arrive, toujours pas un centimètre de libre dans un wagon. "Ҫa fait 20 ans que je prends le RER D, c'est toujours la galère", tente de relativiser un homme, déclenchant les rires de certains. Il n'y aura pas de place pour tout le monde, mais chacun joue des coudes, quitte à empêcher la fermeture des portes. Le train repart avec dix minutes de retard, qui viennent s'ajouter aux perturbations prévues toute la journée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne