Pour relancer le fret, Jean Castex annonce la création d'"autoroutes ferroviaires" Bayonne-Cherbourg, Sète-Calais et la réouverture de la ligne Perpignan-Rungis

Un train de marchandises passe au Boulou (Pyrénées-Orientales), le 27 octobre 2017.
Un train de marchandises passe au Boulou (Pyrénées-Orientales), le 27 octobre 2017. (MAXPPP)

Le Premier ministre a également annoncé, lundi, "la gratuité des péages [pour le fret ferroviaire] jusqu'à la fin de l'année 2020 et une division par deux en 2021 du prix de ces péages."

"Pendant la crise du Covid, on a été bien content d'avoir le fret ferroviaire pour transporter les denrées alimentaires notamment." En déplacement à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), lundi 27 juillet, le Premier ministre Jean Castex a annoncé quelques mesures destinées à relancer le fret ferroviaire.

Le chef de l'exécutif a notamment annoncé la création d'"autoroutes ferroviaires" pour le fret, avec notamment la réouverture de la ligne Perpignan-Rungis – le train des primeurs –, et la construction de deux lignes entre Cherbourg et Bayonne, ainsi qu'entre Sète et Calais. Le Premier ministre a également décrété "la gratuité des péages [pour le fret ferroviaire] jusqu'à la fin de l'année 2020 et une division par deux en 2021 du prix de ces péages." 

Lors de son allocution du 14-Juillet, Emmanuel Macron avait souligné qu'il entendait "redévelopper massivement" le fret ferroviaire, les petites lignes de train et les trains de nuit dans le cadre de sa politique de transition écologique. Invité de franceinfo le 23 juillet, le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari avait annoncé vouloir "doubler" la part du fret ferroviaire en France, "c'est-à-dire atteindre les 18% d'ici à 2030".

Vous êtes à nouveau en ligne