Paris - Clermont-Ferrand : la nuit interminable des voyageurs du train

FRANCE 2

En pleine canicule, des voyageurs ont passé une nuit interminable. Partis à 18 heures de Paris en train, jeudi 27 juin, ils ne sont arrivés que vendredi matin à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

Une nuit éprouvante pour ces 200 passagers du train Paris-Clermont, bloqués en pleine canicule sans eau ni climatisation. Ils sortent sur les voies chercher de la fraicheur. Il fait 30°C dans les wagons. Le train est finalement arrivé à 9h30 en gare de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), épilogue d'un trajet de plus de 15 heures. "Dans ma voiture, on avait la lumière ce qui était déjà pas mal, pas de clim, les portes étaient ouvertes donc un certain nombre de passagers ont pu aller s'aérer, fumer une cigarette, s'assoir dans le talus, les toilettes étaient évidemment inutilisables", raconte Pierre Chapdelaine, passager du train.

Une tentative de suicide puis une rupture de caténaire

Un trajet chaotique dès le départ, avec deux heures et demie de retard à cause d'une tentative de suicide. Puis une caténaire s'est rompue à Montargis (Loiret), entrainant un retard supplémentaire de six heures. Le voyage a duré en tout treize heures trente. La caténaire en panne a disjoncté et fondu en raison des fortes chaleurs. Le réseau est fragile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne