Nouvelle liaison LGV vers le Sud-Ouest : un "levier d'accélération" pour Bordeaux

L\'Océane, le nouveau TGV qui relie Paris à Bordeaux.
L'Océane, le nouveau TGV qui relie Paris à Bordeaux. (MEHDI FEDOUACH / AFP)

La nouvelle liaison de ligne à grande vitesse (LGV) vers le Sud-Ouest de la France va renforcer le développement économique de Bordeaux, prédit Lionel Lepouder de l'agence Invest in Bordeaux. 

La SNCF lance samedi 1er juillet ses deux nouvelles liaisons de ligne à grande vitesse (LGV) à destination de Bordeaux et de la Bretagne. "Cela va être un lever d'accélération" pour la ville "déjà attractive", a réagi samedi sur franceinfo Lionel Lepouder, président de l'agence Invest in Bordeaux, agence pour le développement économique à Bordeaux.

"Nous ressentons déjà les effets"

Avec ses TGV L'Océane et Bretagne-Pays de la Loire, la SNCF promet un gain de temps pour ses usagers (40 minutes sur un Paris-Rennes, 1h10 sur un Paris-Bordeaux notamment). "Cela renforce la capacité des entreprises à venir s'implanter à Bordeaux", estime Lionel Lepouder, "et nous ressentons déjà les effets depuis quelques années".

"La densification des arrivées, dans différents secteurs, digital, aéronautique, dans la e-santé, nous amène des avancées assez fortes", juge Lionel Lepouder. "Au premier semestre, on a quasiment atteint les objectifs de l'année", assure-t-il.

Une influence sur le tourisme

La SNCF va proposer 35 000 places par jour entre Paris et Bordeaux, soit cinq fois plus que l'aérien selon la compagnie ferroviaire ; et 30 000 entre Paris et Rennes. L'entreprise espère gagner quatre millions de voyageurs supplémentaires sur ces deux lignes. À Bordeaux, "il y a une tendance très forte sur le tourisme national, et international", se félicite Lionel Lepouder. "Les séjours courts vont de plus en plus se développer", prévoit-il.

LGV : un "levier d'accélération" pour Bordeaux, selon Lionel Lepouder (Invest in Bordeaux)
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne