Mouvement de panique en gare de Lille-Flandres provoqué par une fête de départ à la retraite

Le hall de la gare SNCF de Lille Flandres.
Le hall de la gare SNCF de Lille Flandres. (AURÉLIEN ACCART / FRANCE-INFO)

Des pétards ont été déclenchés pour célébrer le dernier jour de travail d'un cheminot. 

Des bruits de pétard ont provoqué la panique chez les voyageurs présents en gare de Lille-Flandres samedi 8 juin, a appris franceinfo auprès d'un journaliste de Radio France présent sur place. Alors que les voyageurs descendaient de leur TGV en provenance de Paris vers 10h30, un autre train, conduit par un cheminot partant à la retraite, a déclenché les pétards de sécurité prévus pour alerter un conducteur quand il emprunte une mauvaise voie.

"Les soldats de l'opération Sentinelle ne savaient pas ce qui se passait"

Les voyageurs de la gare se sont mis courir et à crier croyant à une attaque terroriste. Les pétards ont retenti pendant environ une minute, et de plus en plus fort au fur et à mesure de l'avancée du TGV dans la gare, raconte Philippe Reltien, un journaliste à Radio France qui était présent sur place. Le conducteur, le "jeune retraité" était coiffé d'un chapeau en forme de gâteau d'anniversaire.

"On a entendu une série d'explosions très rapprochées, mais qui augmentaient, a expliqué Philippe Reltien à France Bleu Nord. Je pense que c'est la résonance puisque la gare a un toit en verre. Au fur et à mesure où le TGV arrivait avec dans la cabine du conducteur un cadre retraité, (...) et bien arrivait le staccato des explosions qui montait et donc les gens paniquaient." 

"Personne ne donnait d'informations, a constaté Philippe Reltien. Donc, vous aviez des dizaines et des dizaines de gens qui fonçaient vers l'extérieur. Les soldats de l'opération Sentinelle ne savaient pas ce qui se passait et ils regardaient. Je les voyais, ils ne savaient pas quoi faire de leurs armes. Personne n'était prévenu."

Des voyageurs en colère

La SNCF a prévenu les voyageurs qu'une fête de départ à la retraite était organisée, mais le bruit des pétards ont rendu l'annonce inintelligible. "Je vous rassure, il n'y avait rien de grave. Il s'agissait simplement de personnes qui fêtaient un départ à la retraite en gare de Lille Flandres. Bonne journée !", a tweeté la SNCF en fin de matinée.

À l'arrivée du train en bout de quai, une trentaine de voyageurs sont venus demander des explications au conducteur et à des cheminots venus l'accueillir. Certaines personnes encore sous le choc étaient très en colère. Des soldats de l'opération Sentinelle et des policiers sont intervenus.

Contactée par franceinfo, la SNCF a jugé cet évènement "regrettable". "Un rappel très ferme sera fait en interne", a déclaré l'entreprise, qui rappelle que cette pratique est "interdite dans le contexte de Vigipirate".

Vous êtes à nouveau en ligne