La SNCF, mise en cause par le gouvernement, se défend

France 3

La panne qui a semé la pagaille gare Montparnasse à Paris a été réparée ce mardi 1er août. La ministre des Transports demande un rapport à la SNCF. La vétusté du réseau est pointée du doigt.

Trois jours de pagaille dans une des plus grandes gares de France. Ce mardi face aux sénateurs, le Premier ministre pointe du doigt la vétusté du réseau. "Pour des raisons de sécurité et d'efficacité, nous devrons consacrer des moyens à l'entretien des réseaux. C'est une priorité", a déclaré Édouard Philippe. Il a également estimé que la SNCF avait "des progrès considérables" à faire.

34 milliards pour le réseau

Des propos offensifs, car des pannes se succèdent ces derniers mois : fin mai, déjà la gare Montparnasse, décembre dernier, la gare du Nord pendant plusieurs jours. Le réseau est obsolète et donc trop fragile selon l'ancien PDG de SNCF Réseau, gestionnaire des lignes. Mais ce mardi après-midi, la SNCF contre-attaque. Pour son patron Guillaume Pepy, à l'origine de cette panne, ce sont des travaux mal réalisés lors de l'ouverture des LGV vers Bordeaux et Rennes. L'État et la SNCF ont tout de même prévu d'investir 34 milliards d'euros pour moderniser le réseau d'ici 2026.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne