La SNCF fait la chasse aux gaspillages d'électricité

France 3

Pour faire baisser sa facture d'électricité de 600 millions d'euros, la SNCF se lance dans l'énergie propre et forme les conducteurs de train à une conduite plus adaptée.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour faire rouler ses trains, la SNCF a besoin de beaucoup d'électricité : l'équivalent de la production d'une centrale nucléaire à elle toute seule. Alors l'entreprise ferroviaire veut faire baisser la facture et cela commence dans la cabine du TGV. Sur ce trajet Mulhouse-Paris, Didier Begout apprend à conduire de façon écologique. Il doit suivre les consignes sur un écran pour réduire le freinage et parfois laisser le train en roue libre.

Développement du solaire et de l'éolien

Un potentiel de 10% d'économies soit 60 millions d'euros par an. "C’est une conduite plus souple, on travaille dans l'anticipation. Ce n’est pas du tout difficile, au contraire c'est une aide qui nous facilite le boulot", explique le conducteur du TGV. La SNCF fait aussi la chasse aux gaspillages énergétiques lorsque le train stationne. Autre initiative : produire de l'énergie grâce aux panneaux photovoltaïques. En Belgique, le réseau ferré fait encore mieux avec seize éoliennes qui permettent de faire rouler des trains sur un tronçon de 70 km. C'est unique en Europe et la SNCF envisage de le reproduire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne