La SNCF a t-elle licencié un lanceur d'alerte ?

France 3

Quelles sont les vraies raisons qui ont conduit la SNCF à licencier le lanceur d'alerte qui a dénoncé des appels d'offres ayant profité à IBM selon lui?

C'est un homme qui embarrasse l'une des plus grosses entreprises publiques françaises. Denis Breteau a travaillé pendant près de vingt ans à la SNCF à un poste stratégique au service des achats. Il y voit défiler des contrats à plusieurs millions d'euros. En 2012, il porte plainte et dénonce des appels d'offres biaisés selon lui. Celui qui se considère comme un lanceur d'alerte a été licencié en décembre 2018.

Une série de marchés truqués et irréguliers

Selon lui, la SNCF aurait favorisé à plusieurs reprises le géant IBM lors de l'acquisition de matériel informatique. L'ancien employé dénonce une série de marchés truqués et irréguliers entre les deux entreprises. Denis Breteau va même plus loin : il soupçonne la SNCF d'avoir monté une filiale nommée Stelsia pour traiter directement avec IBM. Contactée, la SNCF réfute les accusations portées par Denis Breteau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne