La plus grande opération anti-fraude dans les transports publics a eu lieu à Paris

Une opération anti-fraude de moindre ampleur avait déjà été menée par la SNCF en mars 2016, ici gare du Nord à Paris.
Une opération anti-fraude de moindre ampleur avait déjà été menée par la SNCF en mars 2016, ici gare du Nord à Paris. (LP/GUILLAUME GEORGES / MAXPPP)

La plus importante opération anti-fraude jamais réalisée dans les transports en France a été menée jeudi 6 octobre à Paris.

La plus importante opération anti-fraude jamais réalisée dans les transports en France a été menée simultanément jeudi 6 octobre, entre 14h30 et 16h30, dans cinq gares parisiennes, selon les informations recueillies par franceinfo auprès de la SNCF.

1 200 agents de la RATP et de la SNCF, ainsi que des policiers ont été mobilisés à la gare Saint-Lazare, la gare du Nord, la gare de Lyon, les gares Haussmann et Magenta, pour contrôler de manière systématique les titres de transport des usagés des lignes franciliennes. L'opération, d'une ampleur inédite en France "de mémoire de cheminot", selon une source à la SNCF, a nécessité quatre mois de préparation.

1 751 PV rien qu'à la gare du Nord

Le bilan de cette vaste opération anti-fraude pour les cinq gares concernées ne sera connu que vendredi matin. Mais déjà, on sait  que 1 751 procès verbaux ont été dressés en seulement 2 heures de contrôle jeudi après-midi gare du Nord, et plus de 16 000 € encaissés immédiatement par la SNCF.

Les lignes du Transilien enregistrent chaque jour trois millions de passagers, pour 200 000 fraudeurs estimés, ce qui représente un manque à gagner de 366 millions d'euros pour les différents opérateurs, selon la Cour des comptes.