Jura : un prêtre malvoyant ne peut pas acheter son billet de train sur une borne, il écope d'une amende de 100 euros

Le prêtre malvoyant n\'a pas pu utiliser les bornes de la SNCF
Le prêtre malvoyant n'a pas pu utiliser les bornes de la SNCF (JULIEN PASQUALINI / RADIO FRANCE)

Tous les guichets étaient fermés lorsque le prêtre est entré dans la gare. 

La SNCF a verbalisé mercredi 29 mai à Dôle dans le Jura un prêtre malvoyant alors que celui-ci était dans l'impossibilité d'utiliser les bornes pour prendre son ticket de train, rapporte France Bleu Besançon.

Les guichets de la gare étaient fermés et le père Lucien Converset, 82 ans, n'était pas en mesure d'utiliser l'automate censé délivrer les tickets. Il a reçu une amende de 100 euros, pour un voyage qui coûte normalement 3,50 euros. Le prêtre n'a pas payé l'amende.

L'amende finalement annulée 

"Il est un citoyen scrupuleux et il a recherché le contrôleur qui lui dit : 'Je ne vends plus de billets, je dois vous mettre une amende'," a raconté Antoinette Gillet, une de ses amies élue de la Région.

Lucien Converset et Antoinette Gillet ont écrit à la SNCF. Ils ont obtenu l'annulation de l'amende, mais ne sont pas totalement satisfaits. Ils demandent le maintien des guichets en gare, "pour que tous les voyageurs puissent prendre le train". Le prêtre s'était justement rendu à Dôle pour défendre la gare et l'ouverture des guichets.

Vous êtes à nouveau en ligne