Grève des transports : la débrouille des voyageurs pour les retours

France 2

Vendredi 27 décembre marqie le 23e jour de grève dans les transports. La mobilisation est désormais plus longue que celle de 1995. Le trafic SNCF-RATP reste très perturbé et le chassé-croisé des vacances de Noël s'annonce difficile, voire incertain, pour de nombreux voyageurs.

Alors que la grève à la SNCF se prolonge, les files d'attente devant les bus s'étendent sur le parvis d'une gare à Lille (Nord). Cela fait neuf mois que le voyage à l'île Maurice d'un groupe d'amis est réservé, mais, à 48 heures du départ, leur train pour l'aéroport Paris-Charles de Gaulle a été annulé. "Avec la grève des trains, on n'avait pas de solution, pour aller à Charles de Gaulle donc on a dû se débrouiller et trouver un plan B", explique Marion Wazé.

Des centaines de départs en voitures et bus sont prévus

Des bus dépannent aussi les hôtesses de l'air. "Mon père m'a amenée jusqu'ici, je me suis levée à 6h30 pour être là à 9h30 pour pouvoir prendre le bus et être à Paris-Charles de Gaulle à 13 heures, pour pouvoir prendre l'avion à 14 heures, afin d'arriver à destination à 18 heures", explique Céline Isbled, hôtesse de l'air. Le ballet des cars et des voitures s'est poursuivi toute la matinée sur le parvis de la gare lilloise. Au total, plus d'une centaine de départs y sont prévus vendredi 27 décembre. 


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne