VIDÉO. "Refuser le dialogue, ce n'est pas une bonne méthode", répond Elisabeth Borne aux syndicats qui boycottent la réunion sur les retraites à la SNCF

franceinfo

Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, revient jeudi sur franceinfo sur le boycott par Sud-Rail et la CGT de la réunion de concertation sur la réforme des retraites, organisée jeudi avec les syndicats de la SNCF.

"Si on ne vient pas discuter, ce n'est pas un très bon signal que donnent les syndicats", déclare Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire jeudi 31 octobre sur franceinfo, avant la réunion de concertation sur la réforme des retraites organisée avec les syndicats de la SNCF jeudi au ministère des Transports. Une réunion boycottée par Sud-Rail et la CGT. "Refuser le dialogue ce n'est pas une bonne méthode", selon la ministre.

Il peut y avoir des inquiétudes, mais si on ne vient pas discuter, écouter, ce n'est pas un bon signal que donnent les syndicats. On est dans une phase où on écoute.

Elisabeth Borne

à franceinfo

Concernant les régimes spéciaux, "il faut qu'on puisse discuter avec chaque secteur de la façon dont il va pouvoir converger vers ce système universel en tenant compte du pacte qui a été signé avec les salariés au moment où ils ont été embauchés."

Interrogée sur la grève au technicentre de Châtillon qui a provoqué beaucoup de perturbations sur le réseau Atlantique, Elisabeth Borne a estimé qu'elle "n'a pas lieu d'être, elle a été déclenchée en ne respectant pas les procédures qui permettent de minimiser la gêne pour les usagers." "J'appelle chacun à la responsabilité, conclut-elle. Le service public, c'est au service des usagers et des Français."

Vous êtes à nouveau en ligne