Vacances de Noël : les plans B des usagers habituels de la SNCF

france 2

Comment partir en vacances de Noël pendant la grève ? Les solutions de transport alternatives sont prises d'assaut. Les loueurs de voitures croulent sous la demande, tout comme les sites de covoiturage.

Face au risque de n'avoir aucun train pour Noël, Laurence Mondésir a changé ses plans. Vendredi 20 décembre, cette habitante de Vincennes (Val-de-Marne) délaissera le rail et prendra sa voiture en direction de Lyon (Rhône). Un voyage proposé en covoiturage à 25 € et aussitôt pris d'assaut. Elle est loin d'être la seule. Depuis le début de la grève, l'activité de la plateforme BlaBlaCar a doublé.

La route préférée au rail

Une course contre la montre qui se joue aussi chez les loueurs de voitures. Dans une agence Rent A Car de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), près de Paris, le téléphone sonne plus qu'à l'accoutumée. Les réservations s'enchaînent. Pour ne pas rester à quai, d'autres passagers ont décidé de miser sur le bus. Depuis que les trains sont en partie à l'arrêt, beaucoup de Français se tournent à nouveau vers la route. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne