Vacances de Noël : la course aux billets SNCF à cause de la grève contre la réforme des retraites

FRANCEINFO

Mercredi 18 décembre, Élisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique, affirmait qu'il y aurait des trains pour tout le monde, mais dans les faits, ce n'est pas si simple.

Des dizaines de voyageurs forment une file d'attente interminable en gare de La Rochelle (Charente-Maritime) mercredi 18 décembre. Ils sont là pour échanger leurs billets de train. "Ils ne savent même pas s’il y aura un train dans 48 heures, on est complètement en colère", déplore un voyageur.

Chasse à la fraude

Le gouvernement assure qu'aucun usager de la SNCF ne resterait à quai pour Noël. "L'ensemble des Français qui ont un billet auront un train garanti", rassure Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des transports. Pourtant, selon les prévisions de trafic dévoilées mardi, un voyageur sur trois se retrouve sans train le week-end de Noël. "Pour Noël, je devais partir samedi pour aller à Bordeaux. Hier, on m'a dit que mes trains étaient annulés, et on me met peut-être un potentiel train par Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), au risque qu'il soit aussi supprimé donc c'est très angoissant et très pénible", confie une voyageuse.

>> Retrouvez les dernières informations sur la réforme des retraites et la grève dans notre direct

Par ailleurs, beaucoup de familles se retrouvent sans solutions. 6 000 enfants devaient voyager avec le service d'accompagnement de la SNCF, mais il est supprimé ce week-end. Et des contrôles de billets auront lieu sur les quais des gares avant embarquement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne