Transports : malgré le dépôt de son préavis, la CFDT-Cheminots n'appelle pas à la grève

France 2

Jeudi 21 novembre, la CFDT-Cheminots a annoncé qu'elle allait déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre. Le secrétaire général, lui, a nuancé en affirmant ne pas encore appeler à la grève. Des négociations avec le gouvernement seraient encore possibles. 

Les choses se corsent pour le gouvernement, avec de nouveaux appels à la grève pour protester contre la réforme des retraites le 5 décembre. On compte désormais ceux de trois syndicats du groupe EDF, ceux des cadres de la CFE-CGC et ceux de la CFDT-Cheminots. Certains participaient à une réunion organisée jeudi 21 novembre par le gouvernement, destinée à désamorcer le conflit à la SNCF, et c'est le contraire qui s'est produit. À l'issue de ce rendez-vous, la CFDT-Cheminots a déposé elle aussi un préavis de grève.

"La CFDT est susceptible d'appeler à la grève"

Mais le secrétaire général, Didier Aubert, a annoncé qu'il attendait encore beaucoup de ses futures discussions avec le Premier ministre. "Ça ne veut pas dire que nous nous joignons au mouvement et que nous appelons à la grève (...) c'est une disposition qui dit au gouvernement et qui va confirmer que si le Premier ministre ne prend pas les choses en charge très rapidement et ne répond pas très clairement à nos revendications, la CFDT est susceptible d'appeler à la grève le 5", prévient-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne