SNCF : une prime versée aux cheminots non grévistes

FRANCE 2

Les cheminots grévistes n'en reviennent pas. Au moment où ils reçoivent leur fiche de paie de janvier, amputée de plusieurs semaines de salaire, ils découvrent que les cheminots non grévistes ont, eux, reçu une prime de plusieurs centaines d'euros.

La direction de la SNCF a fait le choix de récompenser les cheminots non grévistes. Après 56 jours de grève, certains agents se sont vus accorder une prime exceptionnelle pour avoir assuré leur travail, alors que certains grévistes ont touché un salaire proche de zéro. Une gratification visible sur les fiches de paie de janvier, de 300 à 1 500 € assurent les syndicats qui crient au scandale. "Ce sont tout simplement des primes de briseurs de grève, c'est complètement immoral", dénonce Fabien Villedieu, délégué syndical SUD-Rail.

La SNCF confirme

Selon les syndicats, la SNCF a déjà versé des primes aux non grévistes en 2016 et en 2018. Jeudi 30 janvier au soir, le groupe s'est justifié dans un communiqué : "SNCF confirme et assume l'attribution par des managers locaux de primes exceptionnelles à certains agents qui se sont mobilisés (...) pour assurer la continuité du service public." Une décision qui risque d'affecter le climat social déjà délétère au sein de l'entreprise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne