SNCF : une prime pour les agents non-grévistes fait polémique

franceinfo

Des salariés non-grévistes de la SNCF ont touché une prime comprise entre 300 et 1 500 euros pour récompenser leur professionnalisme. Une décision qui ne passe pas auprès des syndicats.

Ils sont conducteurs, aiguilleurs ou contrôleurs. Ces salariés non-grévistes de la SNCF viennent de recevoir une prime exceptionnelle sur leur fiche de paie pour avoir assuré leur travail en pleine période de grèves. Selon les syndicats, ces primes allant de 300 à 1 500 euros, sont des incitations venant de la direction pour briser le mouvement social. "C'est complètement immoral et, en plus, légalement ça ne tient pas. Ce n'est pas légal parce que c'est une prime pour ne pas faire grève", explique Fabien Villedieu, délégué syndical SUD Rail.

La direction confirme l'existence des primes

De son côté, la direction de la SNCF confirme l'existence de ces primes. Elles seraient attribuées par des managers locaux pour récompenser ceux qui ont limité l'impact de la grève dans une période cruciale pour la compagnie. Dans un communiqué la direction s'explique : "ces agents non-grévistes ont permis aux trains de circuler y compris les week-ends et pendant les fêtes, aux postes d'aiguillage d'être tenus, et aux voyageurs d'être correctement informés..." Selon les syndicats, en 2016 et en 2018, des primes avaient déjà été versées aux salaries non-grévistes.

Vous êtes à nouveau en ligne