SNCF : une grève surprise perturbe le trafic

FRANCE 3

Alors qu'on annonce une grève très dure à la SNCF le 5 décembre prochain contre la réforme des retraites, les cheminots ont exercé leur droit de retrait, vendredi 18 octobre, après un accident survenu mercredi entre un TER et un camion dans les Ardennes. Le mouvement touche les réseaux TER dans toute la France.

À Nice (Alpes-Maritimes), Marseille (Bouches-du-Rhône) ou Bordeaux (Gironde), les quais sont presque vides et les trains sont à l'arrêt. Depuis vendredi 18 octobre au matin, une grève surprise des cheminots perturbe le trafic partout en France. C'est une collision dans les Ardennes, survenue mercredi entre un TER et un poids lourd, qui a provoqué leur colère. L'accident a fait 11 blessés, dont le conducteur, qui a dû évacuer seul les passagers. Car comme souvent, il n'y avait aucun contrôleur à ses côtés. Une situation inacceptable, selon les syndicats.

La sécurité en question

Mais pour la SNCF, ce droit de retrait n'est pas justifié. Auparavant, il y avait un contrôleur dans chaque train. Mais depuis cinq ans, ce sont des équipes volantes qui passent de TER en TER. Vendredi matin, une équipe de France 3 a emprunté la ligne reliant Paris à Chartres (Eure-et-Loir) sans rencontrer le moindre contrôleur durant le trajet. De quoi inquiéter certains voyageurs, qui craignent pour leur sécurité. Même le conducteur le reconnaît : il a souvent beaucoup de tâches à gérer. Vendredi soir, le ministère des Transports demande l'ouverture d'une enquête sur l'accident qui a eu lieu dans les Ardennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne