SNCF : la pagaille continue

France 2

Journée galère à prévoir dans les gares. Les cheminots reconduisent leur mouvement en ce premier week-end des vacances de la Toussaint. Les syndicats évoquent un droit de retrait, mais les dirigeants estiment que le mouvement est une grève irrégulière.

Il n'était pas facile samedi 19 octobre de partir des gares parisiennes. Le train de certains usagers est annulé, mais ils décrochent une place dans un autre train. "On a été prévenus à la dernière minute hier soir à 22h30", déplore une voyageuse. Dans la gare de Bordeaux (Gironde), les vacances commencent mal pour certains. Il faut trouver une solution de repli.

Grève ou droit de retrait ?

À Toulouse (Haute-Garonne), les quais de gare se sont vidés. Les voyageurs sont démunis. Certains se reportent sur les bus face à l'absence d'informations. Le mouvement de grève a débuté vendredi 18 octobre après un accident dans les Ardennes entre un train de voyageurs et un convoi routier. Il y avait un conducteur mais pas de contrôleur. Une situation jugée dangereuse par les cheminots, qui font valoir depuis hier leur droit de retrait. Mais la direction de la SNCF estime que c'est une grève irrégulière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne