SNCF : la grève pénalise le tourisme

Le secteur du tourisme s'inquiète de la grève à la SNCF à l'approche des vacances de Pâques, et les conséquences se font déjà sentir.

À la gare de Reims (Marne), hier, jeudi 12 avril, les touristes descendent des trains avant un nouveau jour de grève. Pour ce groupe d'Américains, le séjour champenois a bien failli tomber à l'eau. "Quand on a planifié le voyage, nous ne savions pas pour la grève, on a eu beaucoup de chance. Je pense que ça aurait tout gâché", explique une femme.

Baisse de la fréquentation

Mathias Collard propose des visites guidées du vignoble à Mareuil-sur-Ay, dans la Marne. Cette année figure déjà parmi les plus mauvais crus. "Les clients ne préfèrent pas prendre le risque, ne pas gâcher leur expérience et donc on se retrouve avec environ 30 % de business en moins par rapport à ce qui était prévu en avril. Cela a un énorme impact sur une petite entreprise comme nous", explique-t-il. Plus au sud, dans le vignoble bourguignon, la situation n'est pas meilleure. Les hôteliers de Beaune (Côte-d'Or) constatent une baisse de la fréquentation, principalement celle de la clientèle française.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne