Retraites : nouvelle journée de manifestations

Quelques centaines de "gilets jaunes" étaient venus se greffer à l'appel des syndicats pour contester la réforme des retraites. En région et à Paris.

Ils s'étaient donné rendez-vous place de la Bourse à Paris. 300 "gilets jaunes" greffés aux syndicats. "On voulait les rejoindre pour faire bloc avec eux et peser sur le gouvernement", estime l'un d'entre eux dans le cortège. Un peu plus loin, plusieurs milliers de personnes ont avancé dans la capitale avec un message : "Pas de trêve jusqu'au retrait de la réforme des retraites". "Malgré la volonté du gouvernement d'essayer de peser de mauvaise façon sur le mouvement social, on est toujours mobilisés à Paris comme dans 49 autres villes en France. Des mobilisations, il y en a toujours", a clamé Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT.

Quelques débordements

Parmi les manifestants, des salariés du public et du privé qui dénoncent le silence du gouvernement. Malgré les forces de l'ordre, quelques débordements ont eu lieu à Paris où des hommes cagoulés ont mis le feu à du mobilier urbain. Jérôme Rodrigues, figure des "gilets jaunes", aurait été légèrement blessé à l'œil. Tous espèrent que le gouvernement plie enfin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne