Retraites : Macron doit "retirer sa réforme" lors de ses vœux du 31 décembre, demande le secrétaire général du PCF

Le secrétaire général du Parti communiste (PCF), Fabien Roussel, à l\'Assemblée nationale, le 10 décembre 2019. 
Le secrétaire général du Parti communiste (PCF), Fabien Roussel, à l'Assemblée nationale, le 10 décembre 2019.  (DOMINIQUE FAGET / AFP)

Fabien Roussel est venu soutenir, vendredi à Paris, une assemblée générale de cheminots qui ont voté pour la reconduction du mouvement social.

"C'est le 23e jour de grève, c'est dur, c'est dur pour eux et c'est dur pour les Français qui subissent le mouvement." Fabien Roussel, secrétaire général du PCF, a de nouveau demandé à Emmanuel Macron de "retirer sa réforme" des retraites afin que "la France retrouve la voie de l'apaisement", vendredi 27 décembre devant la presse à la gare de Lyon, à Paris.

Lors de ses vœux du 31 décembre, "il n'a qu'une seule annonce à faire : retirer cette réforme de retraites et qu'il ouvre enfin les voies du dialogue", a-t-il insisté. Le numéro 1 du Parti communiste était venu soutenir une assemblée générale de cheminots qui ont voté pour la reconduction du mouvement social. Avec lui se trouvaient également Esther Benbassa (EELV), Aurore Lalucq (Place publique), et Guillaume Lucas (Génération.s). "Ici, on veut montrer qu'il y a un front commun et qu'il n'y a pas de fissure entre les syndicats et les politiques."

"Il y a d'autre choix et les forces de gauche et écologistes sont venus dire que c'était possible", a fait valoir le leader communiste, estimant qu'il existait "différentes pistes de financement qui nous permettraient d'améliorer le système actuel, notamment les pensions minimum, l'égalité salariale femmes-hommes ou la pénibilité au travail, qui n'est pas du tout prise en compte dans ce projet de loi du gouvernement".

Vous êtes à nouveau en ligne