Perturbations SNCF : de nombreux voyageurs bloqués

FRANCE 2

Les perturbations se poursuivent à la SNCF mardi 29 octobre, conséquence de la mobilisation d’agents de maintenance à Châtillon (Hauts-de-Seine). Face aux trains annulés ou très en retard, tous les moyens sont permis pour arriver à destination. 

Des milliers de voyageurs sont encore bloqués et doivent, mardi 29 octobre, toujours faire preuve de patiente. Dès le matin, les aires de covoiturage ne désemplissent pas. "Je devais partir en train demain matin (mercredi) de Lorient (Morbihan), étant donné que la grève continue, j’ai annulé le billet et essayé de trouver un moyen d’alternative. Je n’ai trouvé que ce covoiturage de Rennes (Ille-et-Vilaine)", explique un voyageur. A 8 heures, la voiture arrive, ponctuelle. La conductrice ne cache pas son étonnement devant le succès rencontré par son annonce, postée la veille sur internet : "Ça s’est rempli rapidement, en même pas une heure j’avais déjà 4 personnes aller et retour".   

Les tarifs des bus enflent   

En temps de grève, tous les moyens sont bons pour arriver à destination. La gare routière est aussi bondée : un autocar relie Rennes à Paris en 3 heures 30. Parmi ses passagers, un voyageur de dernière minute. Dès qu’il a eu le SMS annonçant l’annulation de son train, il a pris la dernière place du bus. Conséquence de cet afflux de voyageurs, les tarifs ont fortement augmenté, jusqu’à 9 fois le tarif habituel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne