La grève à la SNCF développe l'entraide et le télétravail

FRANCE 2

Face à la grève à la SNCF, le monde de l'entreprise s'organise. Souvent, il faut revoir les plannings. Les employés s'entraident. Exemple à Orsay (Essonne).

La solidarité, ces collègues l'expérimentent presque tous les jours. Celle qui habite la plus près de l'entreprise a hébergé Samia Forgit pour la nuit. Et ce n'est pas la première fois, grève à la SNCF oblige. En temps normal, cette responsable d'activités chez Comearth a une heure de train avec deux correspondances : "La grève a bouleversé mon week-end".

La grève monopolise les conversations

Sur leur lieu de travail à Orsay (Essonne), à la machine à café, les conversations tournent toujours autour des transports. Il a fallu modifier les plannings pour assurer la présence du matin, car sur les plateformes téléphoniques, les salariés doivent répondre aux clients dès l'ouverture. Quelques salariés ont pris l'option télétravail avec des réunions par visioconférence, comme Jean-Séverin Levet, le directeur informatique de Comearth. Du télétravail que l'entreprise va développer. Échaudée par les grèves et les épisodes neigeux, elle compte bien équiper d'ordinateurs près d'un tiers de ses 250 salariés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne