Grèves : la direction de la SNCF condamnée

La journaliste Johanne Van Hove se trouve en direct du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis). La justice a tranché jeudi 21 juin, la direction de la SNCF devra payer les jours de repos des grévistes.

Jeudi 21 juin, la justice a donné raison aux grévistes de la SNCF. Leurs jours de repos seront bien payés. La décision était très attendue par les syndicats. "Ils n'étaient pas d'accord avec le décompte des jours de grève. La justice a donné tort à la direction qui décomptait non seulement le nombre de jours de grève, mais aussi les jours de repos. La direction a déjà annoncé qu'elle allait faire appel, mais elle devra payer les jours de repos aux grévistes", explique la journaliste Johanne Van Hove en direct du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Une victoire malgré la division des syndicats

Cette décision est un soulagement pour les syndicats. "Une façon de se réjouir alors que le front syndical vient de voler en éclat. La CGT et Sud veulent poursuivre la grève pendant l'été, tandis que l'Unsa et la CFDT souhaitent sortir du mouvement", rappelle la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne