Grève SNCF : les usagers se tournent vers le bus

France 2

Le plan B, lors des problèmes de train, c'est souvent le bus. Les compagnies n'hésitent pas à augmenter leurs tarifs sous l'effet de la demande.

À Bordeaux (Gironde), des naufragés de la SNCF dont le train a été annulé se tournent vers un plan B : les voyages en bus. "J'habite à Paris et je suis obligé de travailler. Déjà, je loupe une matinée, je vais y aller cet après-midi, mais je ne suis pas sûre d'être très fraiche au travail", confie une voyageuse. "On s'est rendu compte qu'il y avait très peu de place et que cela partait très très vite", indique un homme.

Prix en hausse

Une alternative très prisée, qui se révèle parfois coûteuse. Sous l'effet de la demande, les prix des voyages en bus ont parfois doublé, voire triplé. "C'est trois fois le prix du billet de train que l'on avait pris", indique une passagère. "Là, ils sont montés jusqu'à 120-130 euros juste pour l'aller pour Paris", indique un client. Pour assurer un trafic suffisant et faire baisser les prix, les compagnies d'autobus devraient mettre plus de cars en service.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne