Grève SNCF : Édouard Philippe en première ligne

FRANCE 3

Pour l'exécutif, la grève des cheminots est un véritable défi. Édouard Philippe est au front tandis qu'Emmanuel Macron veille en silence.

La grève des cheminots est le premier grand mouvement de contestation depuis le début du mandat d'Emmanuel Macron. En direct de l'Élysée, la journaliste Anne Bourse livre son analyse. Elle explique : "Chacun est dans son rôle, le Premier ministre s'exprime et monte au front. Hier soir, 3 avril, il a une nouvelle fois confirmé que ce format de grève perlée était le plus gênant pour les usagers. Une bataille de communication est lancée entre l'exécutif et les grévistes auprès de l'opinion publique. En coulisse, certains membres de la majorité n'hésitent plus à dire qu'il faudrait davantage de pédagogie et mieux expliquer de cette réforme."

Un dossier très suivi par Emmanuel Macron

Le président de la République reste silencieux, mais il suit de très près le dossier. Il a lui-même esquissé la réforme, son entourage estime qu'il ne cédera pas. La journaliste ajoute : "Mais il reste une inconnue pour Emmanuel Macron : l'ampleur de la mobilisation dans le temps. Si elle perdure, l'exécutif pourrait, malgré son offre de dialogue, paraître sourd".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne