Grève SNCF : 8 trains sur 10 assurés à la Toussaint

FRANCE 3

Journée difficile pour les usagers de la SNCF sur le réseau Atlantique mercredi 30 octobre, car la grève dans un centre de maintenance en banlieue parisienne se poursuit. Mais Guillaume Pepy, PDG de la SNCF, s'est engagé à ce que les usagers de la Toussaint puissent rentrer.

Mercredi 30 octobre à la gare de Poitiers (Vienne), seulement 3 trains sur 10 roulent vers Paris ou Bordeaux (Gironde). "Mon train est annulé, du coup je n'ai pas de place dans le suivant, mais je vais quand même essayer d'y monter, quitte à rester debout pendant deux heures", explique une usagère. "Il faut que j'essaye de monter dans un train pour avoir ma correspondance à gare de Lyon, sinon on annule les vacances", témoigne une autre. La cause de ces suppressions de trains, la grève lancée il y a neuf jours dans un centre de maintenance. Les grévistes dénoncent leurs conditions de travail.  

Payer les jours de grève ? 

Les grévistes demanderaient désormais le paiement de leurs jours de grève. Hors de question pour Guillaume Pepy, président de la SNCF : "Aucun Français, aucun client ne comprendrait qu'à la SNCF, on paie des jours de grève". Pour mettre fin à la pagaille dans l'Ouest, la SNCF a mis en place un plan de bataille. Elle va basculer des rames venues de l'Est et du Nord sur le réseau Atlantique. Huit TGV sur dix seront assurés pour le week-end de la Toussaint.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne