Grève du 9 janvier : des usagers toujours pénalisés dans les transports

FRANCE 2

À la SNCF, le taux de grévistes repart à la hausse jeudi 9 janvier pour atteindre les 33,9%, dont 66,6% des conducteurs. Le trafic reste très perturbé dans les transports.

Des kilomètres de bouchons ont été enregistrés à Nice (Alpes-Maritimes). Jeudi 9 janvier, journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites, se déplacer pour rejoindre son lieu de travail s'avère compliqué. En gare, la promesse d'un TER sur deux n'est pas toujours tenue. "J'ai dû réduire mon activité, décaler mes départs, adapter mes horaires", confie un usager.

"Il faut que le gouvernement et les syndicats essayent de s'entendre"

À Paris, dès l'aube, des dizaines de voyageurs attendaient dans le froid pour espérer accéder à un bus. "Il faut que le gouvernement et les syndicats essayent de s'entendre pour penser un peu à nous, parce que franchement on en a ras-le-bol", lance un usager de la RATP. Si beaucoup continuent de soutenir le mouvement, certains perdent patience : "Au début, je le comprenais [le mouvement contre la réforme], mais ça dure trop longtemps et ça nous pénalise". Ce conflit est le plus long dans l'histoire de la SNCF.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne