Grève du 5 décembre : des cagnottes pour faire tenir le mouvement

FRANCE 2

À l'approche de la grande journée de grève du 5 décembre, contre la réforme des retraites, des cagnottes ont été lancées pour tenir le mouvement dans le temps. Certains grévistes auraient même cherché à faire des heures supplémentaires en prévision.

À quelques jours de la grève du 5 décembre, l'objectif des syndicats est de mobiliser un maximum de grévistes pour tenir le plus longtemps possible, à la SNCF et à la RATP notamment. Mais le nerf de la guerre reste l'argent. Alors, plusieurs cagnottes commencent à voir le jour. La CGT, par exemple, vient de relancer sa caisse de grève, ouverte au printemps 2016, en pleine mobilisation contre la loi Travail. "Depuis une dizaine de jours, on a récolté 10 000 €, mais on commence à entrer dans le vif de l'action alors on espère monter en puissance", explique Julien Gicquel, secrétaire général adjoint Info'com CGT.

Multiplier les heures supplémentaires en prévision

Dans certaines entreprises, comme à la RATP, les agents ont multiplié les heures supplémentaires en prévision. Ils viennent aussi de toucher leur 13e mois, mais c'est insuffisant pour un syndicaliste. "Le 13e mois, c'est une petite aide, mais ce n'est pas ça qui va faire que les agents ne seront pas en difficultés", explique Cemil Kaygisiz, de la CGT RATP. Dans l'enseignement aussi, les grévistes se préparent. Des cagnottes viennent d'être lancées, notamment dans deux collèges de Seine-Saint-Denis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne