Grève de la SNCF : pas de trains sous le sapin

FRANCE 3

Fêter Noël entre grévistes : c'était le mot d'ordre des cheminots opposés à la réforme des retraites. Résultat, pas de trains sous le sapin.

Le défi pour de nombreux voyageurs, ne pas rater son réveillon. Sur le parvis de la gare du Mans (Sarthe) il y a plus de grévistes que de voyageurs. Une ambiance de réveillon avant l'heure pour les cheminots. À l'intérieur de la gare, le contraste est saisissant, les quais sont vides. Le taux de grévistes chez les conducteurs est en dessous des 50% mais le trafic reste toujours perturbé.

Une journée de grève représente 20 millions d'euros de perte pour la SNCF

À Nancy (Meurthe-et-Moselle), tous les passagers des trains ont le sourire. Sur les quais avant de monter dans le train, les voyageurs sont soulagés. "Ça s'est plutôt bien passé pour moi, j'ai eu un transfert direct sans surcoût et en première classe", explique un voyageur. Chaque journée de grève représente 20 millions d'euros de perte pour la SNCF. "Au bout de 20 jours, on est à 400 millions d'euros de chiffre d'affaires qui n'aura pas été réalisé dans la période", déclare Jean-Pierre Farandou, le président de la SNCF.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne