Grève dans les transports : la galère des automobilistes

FRANCE 3

Pour se déplacer lundi 9 décembre, les salariés n'avaient pas beaucoup de solutions. Alors, nombreux sont ceux qui ont pris leur voiture pour aller travailler, après avoir affronté des bouchons impressionnants.

La circulation est extrêmement perturbée lundi 9 décembre, sur les routes d'Île-de-France. Même les plus matinaux ne s'attendaient pas à rencontrer autant de difficultés. "D'habitude, je sors à 7 heures, là je suis obligé de partir à 6 heures. C'est une galère", commente un automobiliste. À 8h30, un pic de 631 km de bouchons a été enregistré, soit presque le double qu'en temps normal.

>> Grève du 9 décembre : suivez la situation en direct

Cher gardiennage

La grève contre la réforme des retraites est en cause, mais pas seulement, les fortes pluies ont inondé une partie du périphérique et à l'entrée de Paris, la situation ne s'est pas améliorée. "On en est déjà à 1h20 de trajet. D'habitude on met 40 minutes", précise une conductrice. Un autre chauffeur, bloqué, lui aussi, est d'abord passé récupérer un collègue, mais le binôme ne savait pas quand il allait arriver à bon port. L'agacement commence même à gagner des voyageurs. "À cause de la grève des transports, je vais me taper un gardiennage pour la voiture à 37 euros. Franchement, ce n'est pas cool, merci la politique", s'emporte un conducteur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne