Grève dans les transports : la circulation paralysée

FRANCE 2

Dès 6 heures, lundi 9 décembre, tous les axes routiers autour de Paris se sont chargés de voitures au point que 630 km de bouchons ont été enregistrés.

Lundi 9 décembre a coïncidé avec la reprise du travail pour beaucoup de Franciliens. Et, faute de transports, beaucoup n'ont eu d'autre choix que de prendre la voiture. Et malgré les départs plus matinaux qu'à l'accoutumée, personne n'a échappé aux bouchons. "C'est l'enfer", affirme un conducteur. "C'est la grosse galère. Je suis parti il y a deux heures et j'arrive à peine aux portes de Paris", annonce un autre.

>> Grève du 9 décembre : suivez la situation en direct

L'A6 en partie inondée

À l'heure de pointe, le cumul des embouteillages a atteint 630 km, soit près de deux fois plus qu'un jour normal et même plus qu'une journée marquée par des bouchons exceptionnels. "J'ai mis trois heures pour arriver à Paris, en venant de Fontainebleau (Seine-et-Marne)", précise un automobiliste. Une galère rendue plus compliquée encore par les fortes pluies, qui ont inondé une partie de l'autoroute A6 et du périphérique et provoqué des accidents.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne