Grève contre la réforme des retraites : des cagnottes pour faire perdurer le mouvement

Après presque un mois de grève à la SNCF et à la RATP contre la réforme des retraites, jeudi 2 janvier, les syndicats tentent de compenser les pertes de revenu des grévistes grâce à des cagnottes. Les premières commencent à être versées. Pour quel montant et quelles conditions ?

C'est un chèque pour soutenir les grévistes, un geste pour les encourager à poursuivre la mobilisation. Jeudi 2 janvier au matin, à la gare de Lyon, à Paris, Sud-Rail et la CGT ont remis 50 000 € aux cheminots. Le chèque devait être partagé entre 600 grévistes, soit 83 € environ par personne. Pas de quoi compenser la perte de salaire pour les cheminots, mais eux y voient un acte symbolique. Pierre-Edmond Kloeckner est en grève depuis le 5 décembre. "Ça va faire un mois de salaire en moins, avec toujours un appartement et de quoi se nourrir à payer. (...) On se serre la ceinture, c'est le principe de la grève", explique-t-il.

>> Retrouvez les dernières informations sur la réforme des retraites et la grêve sur notre direct

500 000 euros déjà redistribués

L'argent provient d'une cagnotte solidaire en ligne. Plus de 1,5 million d'euros ont été récoltés depuis le début de la grève. Environ 500 000 euros ont déjà été redistribués. Sud-Rail dédommage les grévistes à partir du 10e jour de grève. D'autres cagnottes ont été lancées pour que les grévistes puissent continuer le mouvement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne