Grève contre la réforme des retraites : comment le mouvement est-il financé ?

Franceinfo

Économies, cagnottes… Syndicats et grévistes s'organisent pour inscrire le mouvement de contestation dans la durée.

Hélène Paterakis, contrôleuse à la SNCF, gagne près de 2 000 euros par mois. Mais avec ses cinq jours de grève, elle touchera 289 € de moins en décembre. "J'ai un peu plus fait attention en décembre. Les cadeaux de Noël étaient un peu plus petits", confie-t-elle à Franceinfo, avant d'expliquer que sa famille comprend la situation. Des anonymes manifestent également leur soutien aux grévistes de la RATP. Ces derniers ont reçu près de 250 000 euros de dons.

Cagnottes

De son côté, la CGT a lancé une cagnotte en ligne. Des milliers de dons de particuliers et d'entreprises ont été récoltés par ce biais pour atteindre près de 1,2 million d'euros. Mais tout n'a pas été collecté ces derniers jours. La cagnotte a en effet été créée il y a deux ans lors de la grève contre la loi Travail. Entre mars 2016 et novembre 2018, 550 000 euros avaient été récoltés. S'y sont ajoutés près de 640 000 euros depuis le début de la grève. Cet argent est redistribué à tout salarié qui peut justifier de ses jours de grève.

Vous êtes à nouveau en ligne