Grève à la SNCF : le bras de fer se poursuit

France 3

La cinquième vague de grève à la SNCF a débuté ce lundi 23 avril. Pour le patron Guillaume Pepy, la situation s'améliore et le mouvement social s'essouffle. Mais du côté des syndicats de cheminots, le discours est bien différent.

La grève a repris à la SNCF ce lundi 23 avril. Les voyageurs vont à nouveau devoir s'adapter. Cela perturbe déjà les vacances de Pâques, ce qui inquiète un peu concernant les grandes vacances. Car les syndicats menacent désormais de prolonger la grève au-delà de la date initiale du 28 juin.

Les syndicats auront-ils les moyens de continuer ?

Les négociations sont dans l'impasse. Les quatre organisations ont claqué la porte jeudi dernier et dénoncent la méthode du gouvernement. "Le gouvernement ne nous entend pas. Cela fait deux mois qu'il nous trimballe dans les couloirs du ministère. On n'a pas de réponse. À chaque fois, les réponses qu'on a sont faites dans la presse. Même pas quand on est en table ronde ou en réunion. Donc il faut durcir le ton", déclare Bruno Poncet, secrétaire fédéral de Sud-Rail. Les syndicats auront-ils les moyens de continuer ? Pour Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF, le scénario est improbable. L'intersyndicale devrait se réunir dans la semaine pour décider d'un nouveau calendrier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne