Grève à la SNCF : l'inquiétude grandit à l'approche de Noël

france 3

Va-t-on pouvoir passer des fêtes de fin d'année en famille malgré la grève contre la réforme des retraites ? Syndicats et gouvernement brandissent tous deux la menace. La SNCF, elle, déploie un plan de transports et commence à avertir ses usagers un à un. 

Elle a reçu la mauvaise nouvelle directement dans sa boîte mail mardi 17 décembre. Pour aller de Paris à Toulon (Var), Mahaut de Villeneuve prendra finalement un car, moyennant 16 heures de trajet et un coût bien plus élevé. Comme elle, tous les voyageurs qui avaient acheté un billet pour le week-end des 21 et 22 décembre commencent à être fixés sur leur sort. Trois options se présentent à eux : le train est supprimé sans autre solution, il est annulé, mais un autre horaire est proposé, ou alors il est maintenu.

>>> Grève du 17 décembre : Manifestations, trafic perturbé dans les transports en commun... Suivez notre direct 

Djebbari vise les 50% de trains en circulation

En visite dans un poste de commandement de la SNCF mardi matin, le secrétaire d'État chargé des Transports affiche ses ambitions. "L'objectif est bien de pouvoir permettre à plus de 50% des Français qui souhaitent se déplacer de le faire", indique Jean-Baptiste Djebbari. Un engagement qui ne concerne que les trains du 20 au 22 décembre. Alors, ceux qui partent en début de semaine prochaine restent inquiets. Pour les trains du 23 au 25 décembre, la SNCF informera les voyageurs à partir de jeudi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne