Grève à la SNCF et la RATP : un trafic quasiment normal attendu mardi

La SNCF attend \"un impact quasi nul\" sur le trafic ferroviaire, avec seulement \"des perturbations mineures en Midi-Pyrénées, en Occitanie et en Aquitaine\".
La SNCF attend "un impact quasi nul" sur le trafic ferroviaire, avec seulement "des perturbations mineures en Midi-Pyrénées, en Occitanie et en Aquitaine". (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

La CGT, FO et Solidaires appellent à un mouvement interprofessionnel pour protester contre la politique du gouvernement.

Les directions de la SNCF et de la RATP tablent sur un trafic quasi normal voire normal malgré l'appel à la grève lancé pour la journée du mardi 9 octobre. La SNCF s'attend à "un impact quasi nul" sur le trafic ferroviaire, avec seulement "des perturbations mineures en Midi-Pyrénées, en Occitanie et en Aquitaine". Du côté de la RATP, la direction annonce un "trafic normal". Des appels à la grève ont été lancés à la SNCF et à la RATP par les syndicats CGT, Sud et FO pour protester contre la politique du gouvernement.

Cette journée de grève intervient également en pleines négociations sur le statut des cheminots. A partir du 1er janvier 2020, en vertu de la réforme ferroviaire, les nouvelles recrues seront embauchées dans un nouveau cadre contractuel, qui reste à négocier. Pour le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, le "nouveau pacte social" au sein de la compagnie ferroviaire concernera tous les agents au grand dam des principaux syndicats, qui crient à la "provocation".

Par ailleurs, les syndicats ont récemment critiqué un projet de la direction de confier à des entreprises privées l'entretien de certaines petites lignes, la CGT affirmant que cela coûterait "plus cher", Sud dénonçant de futures suppressions de postes.

Vous êtes à nouveau en ligne