Grève à la SNCF : 6 000 enfants à quai

FRANCE 3

Jeudi 19 décembre, avec la grève des transports, la SNCF a préféré supprimer son service d'accompagnement des mineurs du 20 au 24 décembre.

6 000 enfants sacrifiés. Jeudi 19 décembre, à la veille des grands départs des vacances de Noël, certaines familles investissent déjà les gares, elles ont pris leurs précautions et partent plus tôt que prévu. "Au moins on peut partir, on peut fêter Noël en famille", confie une mère de famille.

La SNCF avance l'aspect sécuritaire

Pour les 6 000 mineurs qui devaient voyager avec le service d'accompagnement de la SNCF, le départ est annulé. Pascaline Moulard, une mère de famille devait recevoir ses enfants de six et neuf ans samedi, qui vivent à Metz avec leur père. Leurs billets annulés, c'est leur grand-mère résidant en Haute-Savoie qui fera la navette : 11 heures de route et un budget qui explose avec un aller à 200 euros. "Je trouve ça absolument pas normal étant donné qu'on ne nous a même pas laissé le choix de pouvoir au moins garder les billets et trouver peut-être une solution qui aurait été plus facile", confie la mère de famille exaspérée par la situation. Pour justifier ces annulations, la SNCF avance l'aspect sécuritaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne