Nicolas Bay (FN) s'oppose à la régularisation du héros Mamadou Gassama, sauf si...

France 2

Vice-président du FN, Nicolas Bay était l'invité des "4 Vérités" de France 2 lundi 28 mai.

Au lendemain de l'acte de bravoure de Mamadou Gassama, qui a escaladé un immeuble parisien pour sauver un enfant suspendu dans le vide, Nicolas Bay a estimé lundi 28 mai dans "Les 4 Vérités" que "la gauche prenait toujours la première occasion pour demander la régularisation des clandestins".

"Incontestablement, cet homme a eu un acte de bravoure à Paris. Je ne crois pas que ça justifie de demander pour autant la régularisation de sa situation. D'une manière générale, il faut renvoyer tous les clandestins qui sont entrés et se maintiennent illégalement en France", a-t-il asséné.

"Maintenant, si on me dit : On régularise celui-là, en raison de son acte de bravoure, et on expulse tous les autres, moi je signe", a-t-il poursuivi.

"Traitons le problème migratoire dans notre pays et ensuite on pourra faire preuve de générosité", a conclu sur le sujet Nicolas Bay.

Mattarella provoque "une crise majeure"

En Italie, le président de la République a mis son veto à la nomination d'un ministre de l'Économie eurosceptique malgré la victoire aux législatives des partis populistes de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles.

Sergio Mattarella se livre "à un véritable coup d'Etat institutionnel, il est normalement le garant des institutions, il doit être au service de la Constitution italienne. il est aujourd'hui au service de l'UE et de la Commission européenne", a asséné l'eurodéputé FN.

"Le M5S et la Lega ont gagné les élections législatives. Ils ont la légitimité démocratique pour le mettre en œuvre. Sergio Mattarella essaie de bloquer ce processus et provoque une crise politique majeure de toutes pièces", a assuré Nicolas Bay.

Vous êtes à nouveau en ligne