DIRECT. Mouvement social à la SNCF : seul un TGV Ouigo sur trois circulera demain, le reste des prévisions annoncé tôt dans la matinée

Des voyageurs patientent dans la gare de Lyon, samedi 19 octobre 2019 à Paris.
Des voyageurs patientent dans la gare de Lyon, samedi 19 octobre 2019 à Paris. (MAXPPP)

Le trafic reste fortement perturbé ce samedi, au premier jour des vacances scolaires. Sur le plateau de BFMTV, Guillaume Pepy a dénoncé la manière dont le mouvement a été lancé. 

Le trafic SNCF reste fortement perturbé au premier jour des vacances scolaires, samedi 19 octobre, car aucun compromis n'a été trouvé lors d'une réunion entre la direction et les syndicats de la compagnie ferroviaire. Des agents de conduite et des contrôleurs ont entamé vendredi un arrêt de travail pour dénoncer le mode d'exploitation "équipement agent seul", qui permet de faire contrôler des trains sans contrôleur. Seul un train TGV Ouigo sur trois circulera dimanche, indique la SNCF samedi soir. Celle-ci donnera les prévisions de trafic détaillées dimanche matin à 7h30. 

Edouard Philippe monte au créneau. Le Premier ministre s'est rendu à la gare de l'Est. Il a dénoncé "un détournement d'un droit de retrait qui s'est transformé en grève sauvage".

La SNCF étudie "la voie judiciaire". Un peu plus tôt, le PDG de la SNCF avait annoncé sur BFMTV que la compagnie étudiait "la voie judiciaire", c'est-à-dire "la façon dont nous aller devant la justice pour faire 'juger' qu'il s'agit bien d'une grève et non d'un droit de retrait". 

Les négociations échouent pour le moment. Prise de court par cette grève surprise, la direction de la SNCF a lancé une concertation. En vain. "Le droit de retrait, c'est un droit des travailleurs pour dire : 'attention il se passe quelque chose de grave'", a défendu le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez. 

Une situation "sensiblement identique à vendredi". Le trafic des TER est toujours très perturbé avec plusieurs supressions de trains en provenance de Chartres, Tours, Bordeaux, Laroche-Migennes, Troyes ou encore Saint-Dizier. Le RER doit connaître des perturbations multiples.

Quelques perturbations sur les lignes à grande vitesse. Les TGV seront aussi légèrement affectés dans la région Sud-Est et Atlantique, où 9 trains sur 10 doivent circuler. 

Vous êtes à nouveau en ligne