Erreur de livraison. A la place de ses portes, elle reçoit des explosifs

Une gérante de magasin de Longwy, en Meurthe-et-Moselle, a reçu par erreur des explosifs destinés à la SNCF, le 20 janvier 2016.
Une gérante de magasin de Longwy, en Meurthe-et-Moselle, a reçu par erreur des explosifs destinés à la SNCF, le 20 janvier 2016. (JAMIE GRILL / TETRA IMAGES RF / GETTY)

Une gérante de magasin qui avait commandé des portes, a reçu par erreur des explosifs destinés à la SNCF.

Alors qu'elle déballait les marchandises qu'elle avait commandées pour son magasin, Sabrina Saïb a eu une mauvaise surprise. Cette gérante du magasin Arts Concept Menuiserie, situé à Longwy en Meurthe-et-Moselle, avait acheté des portes mais parmi la livraison, un coffre marqué d'un losange orange et de l'inscription "SNCF 25 pétards à griffe" l'a rapidement inquiété, comme l'explique L'Est Républicain

"J’ai cherché sur Internet… C’est à ce moment-là que j’ai compris qu’il s’agissait d’explosifs", raconte-t-elle au quotidien régional. Elle a donc contacté le commissariat puis la SNCF. On lui a alors conseillé de ne pas secouer le colis. La SNCF a ajouté qu'un agent viendrait récupérer le paquet le mercredi 20 janvier. En attendant, le paquet est gentiment resté dans la réserve de son magasin. Pas de quoi vraiment travailler en toute tranquillité. 

"L'erreur à ne pas faire"

"Apparemment, ce n’est pas dangereux. Mais quand même, c’était l’erreur à ne pas faire. Cette boîte aurait pu tomber entre de mauvaises mains…", imagine Sabrina Saïb. Les pétards à griffe, destinés à protéger les agents sur le terrain, sont installés sur les rails pour prévenir le conducteur de possibles obstacles sur les voies. L'explosif lui indique donc d'adapter sa vitesse et ne peut être déclenchés que par le passage des roues d'un train. 

La SNCF s'est tout même dit "très mécontente" de l'erreur et affirme vouloir "comprendre comment un colis, destiné à la gare SNCF de Longwy, a pu se retrouver dans un commerce", cite l'Est Républicain.