La SNCF "regrette" la panne électrique et l'interruption du trafic pendant plusieurs heures gare Saint-Lazare

Des voyageurs sur un quai de la gare Saint-Lazare, à Paris, le 1er juin 2016.
Des voyageurs sur un quai de la gare Saint-Lazare, à Paris, le 1er juin 2016. (RODRIGO AVELLANEDA / AFP)

Dans un communiqué, la SNCF a expliqué que des "travaux de modernisation des installations électriques" alimentant la gare Saint-Lazare étaient "en voie d'achèvement", avant qu'une panne électrique y entraîne l'interruption du trafic pendant plusieurs heures, mardi. 

Nouvelles galères pour les voyageurs qui ont choisi le train. Le trafic a été totalement interrompu à la gare Saint-Lazare, à Paris, entre 9h40 et 12h15, mardi 26 décembre, en raison "d'un défaut d’alimentation sur un circuit moyenne tension à quelques kilomètres de Saint-Lazare”. La SNCF a annoncé à 11 heures que celle-ci avait été réparée et que les trains allaient progressivement repartir, mais l'installation a à nouveau disjoncté lors du rétablissement du courant. Dans un communiqué publié mardi après-midi, le groupe "regrette" ces incidents et assure que "des travaux de modernisation des installations électriques"  alimentant une partie des installations gare Saint-Lazare étaient "en voie d'achèvement", peu avant ces difficultés. 

Une annonce de reprise démentie. La panne électrique était "réparée" à 11h49, et "tout était reparti", assurait la SNCF à franceinfo. Mais les problèmes ont repris alors que les trains devaient repartir. Une heure plus tard, le trafic était toujours interrompu et, selon un reporter de France Bleu sur place, aucun train ne circulait. Il a finalement repris progressivement en début d'après-midi, mais est resté perturbé jusqu'à 15 heures sur les lignes Transilien.

 La gare dessert notamment la Normandie et le nord-ouest de l'Ile-de-France. Les trains en provenance ou en direction de Saint-Lazare ont donc été bloqués plusieurs heures. La SNCF assure à l'AFP que la panne s'est produite "à une heure de faible fréquentation". A Paris et en région parisienne, les usagers ont été invités à se tourner vers des moyens de transport de substitution, dont le RER A.

 Un contexte de problèmes récurrents à la SNCF. Cette panne intervient trois jours après une journée de pagaille, samedi, où des voyageurs ont été empêchés de monter dans leurs trains pour cause de trop forte affluence, en plein week-end de Noël. Début décembre, c'est une panne d'affichage qui a paralysé la gare Montparnasse pendant plus d'une journée. Dans son communiqué, la SNCF assure cependant que les incidents gare Saint-Lazare, mardi, est un "événement (...) totalement différent" . 

Vous êtes à nouveau en ligne