Voir la vidéo
France 2

Charente-Maritime : un TGV percute un bloc de béton sur les rails

Un TGV Paris-La Rochelle a heurté à une vitesse estimée entre 150 et 200 km/h un bloc de béton au niveau de Surgères (Charente-Maritime). Mais les dégâts, peu importants, n'ont pas empêché le train de terminer son trajet avec tout de même 1h15 de retard. Il s'agit "vraisemblablement d'un acte de malveillance" selon la SNCF. L'enquête a été confiée aux gendarmes de Surgères.

"1h30 dans le noir"

Aucun blessé n'est à déplorer, le train transportait 173 passagers. "On a eu peur. On s'est d'abord dit que c'était un suicide. Après, on a su que c'était un bloc de béton. Ensuite, il y a eu des coupures de courant, de climatiseur. On était dans le noir pendant 1h30. Après, tout est revenu à la normale et on a redémarré à vitesse moyenne, très réduite en fait", c'est-à-dire à 60 km/h au lieu des 300 km/h habituels, témoigne une passagère du TGV Paris-La Rochelle au micro de France 2. Un second TGV reliant La Rochelle à Paris a momentanément été arrêté par mesure de sécurité. Il est arrivé à Paris avec une trentaine de minutes de retard dans la capitale.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus