"C'est une erreur monumentale" : la nouvelle gare Montpellier Sud de France n'accueille que 10 trains par jour

La gare Montpellier Sud de France.
La gare Montpellier Sud de France. (FARIDA NOUAR / FRANCE-INFO)

La gare, mise en service il y a neuf mois, a été construite pour désengorger celle de Montpellier Saint-Roch, située en centre-ville. Ses opposants dénoncent sa faible utilisation et son coût : 142 millions d'euros.

Elle a coûté des millions d'euros et elle est presque toujours déserte. La gare SNCF Montpellier Sud de France, en service depuis neuf mois, n'accueille que peu de trains et donc de voyageurs. Seulement 10 trains passent chaque jour, à destination et en provenance de Bordeaux, Marseille, Paris, Tourcoing et Lille. Située sur le contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier, elle n'a même pas été inaugurée officiellement. Il faut dire que ses détracteurs sont nombreux. 

Le reportage de Farida Nouar
--'--
--'--

À l’extérieur, Alban attend dans son taxi les prochains voyageurs et liste depuis l’ouverture de la gare pas mal de dysfonctionnements : "Il y a eu des problèmes entre la gare Saint-Roch et la gare Sud de France, raconte-t-il. Des trains qui devaient arriver là-bas sont arrivés ici. Des gens se trompent de gare, sont pris au dépourvu et au dernier moment prennent le taxi pour venir ici. Après, si vous regardez à l'extérieur de la gare, c'est la campagne, donc il n'y a rien." Il n'y a en effet aucun commerce, à part un point Relay.

Construite pour désengorger la gare de Montpellier Saint-Roch, dans le centre-ville, la nouvelle gare a coûté 142 millions d’euros. Christian Dupraz, vice-président de la commission Transports de la région Occitanie, dénonce une gabegie. "C'est une erreur monumentale qui n'aurait jamais dû être faite, puisque la gare Saint-Roch n'est pas engorgée, assure l'élu.

On peut ajouter 40% de trains à la gare de Montpellier Saint-Roch sans la saturer, même aux heures de pointe, puisque maintenant les trains de fret ne passent plus dans la gare. Cela change tout, et il n'y avait absolument pas besoin d'une gare voyageurs à l'extérieur de la ville.Christian Duprazà franceinfo

Montée en puissance d'ici décembre

Hilaire Hautem, directeur adjoint du réseau SNCF Occitanie, assure au contraire que la gare Montpellier Sud de France va monter en puissance. "Cette nouvelle gare nous permet de mettre dès l'horizon décembre 2019 environ 24 TGV, et en même temps nous aurons le développement de l'offre TER avec 25 liaisons supplémentaires entre Lunel et Sète, explique-t-il. Montpellier, c'est la septième ville de France. Elle accueille environ 8 000 habitants supplémentaires par an, donc il n'est pas du tout aberrant d'avoir deux gares pour une métropole de cette taille."

Ce sont deux offres complémentaires.Hilaire Hautemà franceinfo

Il faudra en revanche attendre encore plusieurs mois pour que le tramway arrive juste devant la gare. Pour l'heure, il faut prendre une navette et le tram pour relier les deux gares, distantes de six kilomètres.

Vous êtes à nouveau en ligne