Air France : les vols intérieurs à la peine

FRANCE 2

La compagnie Air France prépare un nouveau plan de départs volontaires et pourrait supprimer 441 postes au sol. La faute aux court-courriers, ces liaisons entre deux villes de France. De plus en plus de voyageurs préfèrent prendre le train ou se tourner vers le low cost.

Cela devient une habitude chez de nombreux voyageurs bordelais. Désormais, pour aller à Paris, on se rend à la gare plutôt qu'à l'aéroport. Les rails plutôt que les airs. La SNCF a réduit d'une heure le trajet entre Paris et Bordeaux. Depuis, Air France a perdu plus d'un tiers de ses passagers sur cette liaison. Sur les vols intérieurs, la compagnie enregistre 185 millions d'euros de pertes. 441 postes devraient être supprimés dans des bases régionales.

Hausse du prix du kérosène, concurrence du low cost...

Air France est concurrencée par le TGV, mais aussi par les compagnies à bas coût. La part du marché du low cost ne cesse de progresser sur les vols intérieurs, de 19% à 24% en seulement quatre ans. Dernière difficulté pour la compagnie : le prix du kérosène s'envole. Air France a payé 140 millions d'euros de carburant en plus sur le premier trimestre de l'année 2019. Pour réduire son déficit sur le court-courrier, Air France pourrait être tentée de diminuer le nombre de ses vols intérieurs.

Vous êtes à nouveau en ligne