La RATP met en place une cellule de crise suite à un incident d'exploitation exceptionnel sur le RER B

Le RER B, à Paris, le 9 mars 2016. (Photo d\'illustration)
Le RER B, à Paris, le 9 mars 2016. (Photo d'illustration) (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

A la suite d'une panne de caténaire, le trafic du RER B est interrompu depuis 5h. Le trafic est également ralenti sur la ligne H.

Alors que le trafic est toujours interrompu, depuis 5h jeudi 4 mai, sur le RER B à Paris entre la gare du Nord et Cité-Universitaire, suite à "une rupture d'ancrage d'une caténaire" sous un tunnel, la RATP indique dans un communiqué avoir mis en place une cellule de crise.

"La RATP est mobilisée pour rétablir le trafic dans les meilleurs délais et une cellule de crise a été mise en place", indique la régie autonome des transports parisiens dans un communiqué.

Le RER B est coupé dans les deux sens

Depuis 6h jeudi matin, le trafic du RER B est coupé dans les deux sens sur une partie du tronçon central, qui traverse Paris du Nord au Sud. Cela complique notamment l'accès, depuis le sud de la région parisienne, à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle.

Une centaine d'agents ont été déployés sur le terrain, notamment à Massy-Palaiseau et à Cité Universitaire pour "informer, diriger et conseiller les voyageurs" qui doivent opter pour un nouvel itinéraire.

Un service de bus de substitution a également été mis en place entre Cité-Universitaire et Porte d’Orléans pour rabattre les voyageurs sur la ligne 4 du métro, qui déssert la gare du Nord. "Les lignes 1, 4 et 14 du métro ont été renforcées", précise également la RATP.

Ralentissement sur la ligne H

Ces difficultés du RER B ont provoqué aussi un ralentissement du trafic de la ligne ligne H du Transilien entre Paris et Sarcelles, dans le Val d'Oise.

Enfin, le trafic revenait à la normale jeudi vers 9h00 sur le RER A, ralenti une bonne partie de la matinée en raison d'une panne de signalisation.

Le RER D, lui aussi perturbé, restait ralenti jeudi matin en raison de la poursuite de travaux nocturnes.

Vous êtes à nouveau en ligne